L’anthropocène dans l’art contemporain – ENS Paris, FR

Pour son 2e cycle de conférences, TREVE met à l’honneur des disciplines, des objets et des méthodes traditionnellement marginalisés dans le cadre des enjeux liés à la transition énergétique.
En particulier, la démarche de TREVE souhaite interroger le rapport à l’énergie qu’entretiennent les Humanités (arts, sciences sociales), souvent écartées du débat sur ces questions majeures. L’objectif sera de leur (re)donner une voix afin de saisir l’objet dans toute sa complexité et de dessiner un horizon d’études et de recherches proprement original.

Béatrice Joyeux-Prunel : « Matière noire. La prise de conscience pétrolière de l’art contemporain » et Grégory Chatonsky : « Energeia, data, extinction : il y a un autre monde, mais il est dans celui-ci. »

INTRODUCTION
METHODE
ANTHROPOCENE ET IMAGINAIRE

I. FLUX
NIL
http://chatonsky.net/dislocation/
L’INDIFFERENCIEL ENERGETIQUE
http://chatonsky.net/ponctuation
http://chatonsky.net/haretsugami
LE RESEAU LOGISTIQUE
http://chatonsky.net/dislocation-4

II. DATA DELUGE
L’INTERRUPTEUR
http://chatonsky.net/paper-rock
L’HYPERMNESIE DES ANONYMES
http://chatonsky.net/register
MATERIALISME ET LOGISTIQUE
http://chatonsky.net/horizon
http://chatonsky.net/breathing-machines

III. L’APPRENTISSAGE DES MONDES
RESSEMBLANCES
http://chatonsky.net/nln
L’ENERGIE DE L’IA
http://chatonsky.net/memories-center
MIMETISME ET RESURRECTION
http://chatonsky.net/ossuaires

CONCLUSION
EXTINCTION ET FINITUDE

28.09.18 (20h-21h30)
École normale supérieure, Salle des Résistants (45, rue d’Ulm, 75005 Paris)