Croissance / Growth

« Croissance » est un polyptyque composé de 6 écrans synchronisés à la manière d’un tableau de bord boursier.
Chaque écran représente une certaine croissance de la matière organique et/ou inerte, et superpose un fond à un premier plan trouvés sur YouTube.
Une fumée traverse les différents écrans et permet de recomposer une image complète.

Différentes histoires se développent :

– La croissance provoquée par le mélange entre l’aluminium et le mercure, des matières magnétiques s’attirant.
– Le lac noir de Baotou en Mongolie chinoise créé par les déchets des terres rares.
– La logistique des centres de données, d’Amazon et des containers en transport maritime, les câbles.
– Les inondations et en particulier une vidéo à Fukushima d’une caméra embarquée dans une voiture sans conducteur dérivant dans l’eau.
– Le comportement du physarum polycephalum qui se répand, créé des réseaux superposé avec des images du Black Friday.
– D’immenses machines extractives et de déforestation.

Ces histoires croisent des matières et des formes hétérogènes, certaines inertes, d’autres vivantes, certaines techniques, d’autres naturelles. Mais ici les divisions deviennent problématiques et un parallélisme étrange apparaît entre ces différentes croissances comme si notre développement était l’expression d’une croissance plus générale, plus anonyme se retournant contre elle-même, une matière, la puissance du néant.

« Growth » is a polyptych composed of 6 screens synchronized like a stock market dashboard.
Each screen represents a certain growth of organic and/or inert matter, and superimposes a background on a foreground found on YouTube.
Smoke passes through the various screens and allows a complete image to be recomposed.

Different stories are developing:

– The growth caused by the mixture of aluminium and mercury, with magnetic materials attracting each other.
– The Baotou Black Lake in Chinese Mongolia created by rare earth waste.
– Logistics of data centers, Amazon and containers in maritime transport, cables.
– The floods and in particular a video in Fukushima of a camera embedded in a driverless car drifting in the water.
– The spreading behaviour of the polycephalum physarum creates networks superimposed with images from Black Friday.
– Huge mining and deforestation machines.

These stories intersect heterogeneous materials and forms, some inert, others living, some technical, others natural. But here the divisions become problematic and a strange parallelism appears between these different growths as if our development was the expression of a more general growth, more anonymous turning against itself, a matter, the power of nihilness.