Les paysages latents de l’imagination artificielle – EISTI Pau, FR

Introduction au concept d’imagination artificielle (ImA) dont on retrouve la trace dès les années 60 dans des textes cybernétiques sur la créativité assistée par ordinateur. Ou comment la machine semble étendre son champ de production à des domaines traditionnellement considérés comme spécifiquement humains ?
Si l’intelligence artificielle (IA) fait les gros titres des médias traditionnels, c’est en agitant des fantasmes dystopiques et/ou utopqies qui sont sans rapport avec la réalité des technologies. Afin de déconstruire l’enthousiasme tout autant que la conjuration provoquée par l’IA, nous nous proposons de l’aborder comme une induction statistique qui compresse et vectorise un espace. Nous analyserons le paysage latent des réseaux récursifs de neurones et nous le comparerons à des espaces artistiques incomplets et infinis dont on ne peut faire le tour.

Introduction : Deepdream, hallucination et pareidolia
I. Le monde de l’induction statistique
II. L’espace latent de la black box
III. L’infinitude de l’imagination artificielle
Conclusion : Sans nous

Evènement organisé dans le cadre de « Paysage-fiction » – 18e édition du festival accès)s(.
En partenariat avec le groupe Meet-up Machine Learning de Pau, le Pôle Nouveaux Médias/écritures numériques de l’Ecole Supérieure d’Art des Pyrénées (site de Pau) et l’EISTI.
Evènement labélisé « Fête de la Science 2018 ».

12 OCT. 12:45
EISTI 2 Boulevard Lucien Favre, Pau