Le montage du flux

« Ce qui est vrai de la pensée réflexivement idéalisante est vrai de toute pensée comme flux temporel : l’unité de flux est un montage où, à chaque nouvel objet, un remontage de resouvenirs s’opère en même temps qu’est monté « l’objet présent » le faisant passer et faisant le passé. »
(Stiegler Bernard. La Technique et le Temps, t. 2. La désorientation. Editions Galilée, 1998. ISBN 2718604689., p.264)