L’identité après le numérique

En partant d’Hisland (2007) qui a été acquis par la collection publique de la Ville de Paris, il s’agira d’effectuer une coupe dans le travail de l’artiste à travers la question de l’identité. On verra qu’un certain nombres d’oeuvres répondent aux débats actuels sur l’identité politique et la surveillance et témoignent non d’une résistance extérieure mais d’un détournement des logiques internes de la domination afin de montrer que celle-ci est hantée par des affects qu’elle tente d’occulter.

« Je voudrais apprendre à vivre enfin »

1 IDENTITÉ

1.1 L’empreinte de l’empreinte
1.2 La transformation
1.3 La mémoire
1.4 L’autobiographie de personne
1.5 Aux mains des autres
1.6 Le double

2 NOTRE ABSENCE

2.1 Notre histoire
2.2 L’oubli
2.3 L’attention
2.4 Le paysage des affects
2.5 La vie de la vie
2.6 La boucle
2.7 L’océan
2.8 Ce qui survit

3 INFINITUDE

3.1 De la subjectivité aux multitudes
3.2 Contigence
3.3 Sentiment
3.4 Lagune
3.5 La matériatlité numérique
3.6 Télofossiles

4 HORS L’IMAGINATION

4.1 L’enfant
4.2 Le sens et le possible
4.3 Autophagie
4.4 Le rêve des machines
4.5 Terre Seconde
4.6 Après la représentation

Fichier audio de la conférence

De 12h à 18h, la vidéo Hisland de Grégory Chatonsky, tournera dans la « Lucarne », la salle de projection de la bibliothèque. L’artiste rencontrera le public à 16h pour évoquer cette œuvre énigmatique, issue de son emprunte digitale numérisée.

Bibliothèque du cinéma François Truffaut
4 rue du cinéma, Forum des halles, niveau -3
75001 Paris
VOIR SUR LA CARTE
Le samedi 14 octobre 2017 de 16h à 18h