Contingence et programme

539_10151770056251565_1704857115_n

« Le point de départ est dans un certain sens radicalement contingent, et qu’il le soit est une nécessité. cette nécessité (du contingent) est celle du déjà qui fait que le point de départ est toujours donné, qu’on répond au « viens » qu’on reçoit et qu’on subit comme la nécessité même. il s’impose mais ne cesse de composer avec le hasard, et donc s’aventure : c’est là sa chance (…) rien ne peut programmer que quelque chose arrive, car ce qui est au programme n’arrive pas, s’annule dans sa prévisibilité, n’a pas force d’événement. »
(Bennington à propos de Derrida)