février 12, 2013 0

Corpus

Par / Production

_p29 (Large)

Sans doute faut-il considérer mon travail comme des corpus (Jean-Luc Nancy) plutôt que comme des oeuvres séparées. C’est en faisant des expositions que je me suis rendu compte que mon mode de production menait à des corpus, c’est-à-dire à des points singuliers organisés selon des lignes multiples et croisées. C’est en agençant ces lignes qu’il devient possible de structurer une exposition. Le cinéma à Bruxelles ou la dislocation à Taipei. Il serait alors absurde de faire un tour complet des oeuvres comme s’il était possible de les poser en station selon la posture de l’art classique. Ce ne sont pas des oeuvres mais des points qu’il faut déplier sur d’autres points. L’approche thématique est sous-jacente à ma recherche et sans doute relève-t-elle d’une certaine logique des flux : dans le travail quotidien je cherche rarement à faire l’oeuvre, je pose certaines traces, je les sais imparfaites, sans doute vais-je les reprendre ensuite, les déployer ailleurs et en jetant un regard rétrospectif ce qui était intuitif et guidé par l’instant, prend une profondeur temporelle qui est structurée selon des séries divergentes.

Tags: , ,

Comments are closed.

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.